l'Oeuvre   

index
catalogue

       

   Marie-Claude TREHET commença à peindre des portraits, sa qualité première étant de dessin. Elle s'attaqua ensuite aux Nature Mortes, aux Paysages et aux marines. Ce fut la période des Paysages Bretons aux ciels éthérés et aux mers bleues .


    Suivirent des scènes équestres pleines de rêves et de poésies.
    Parallèlement, Marie-Claude TREHET entre aux Artistes BAS-NORMANDS dont André LEMAITRE qui en est alors le Président, lui prodigue ses conseils.


    Débute alors une période où s'entremêlent paysages, fleurs et Scènes Paysannes sur des toiles à gros grain qu'elle prépare elle-même à la méthode ancienne.
    Sa peinture se structure mais se teinte progressivement d'austérité. Les couleurs sont chaudes et harmonieuses mais leur tonalités sourdes apportent à l'oeuvre une atmosphère nostalgique. 
    C'est l'époque du SPLEEN qui lui vaut néanmoins un succès certain dans les salons bretons et notamment à PERROS-GUIREC où elle expose chaque année au Mois d'Août.


    En 1984 sa rencontre avec HAMBOURG est un détonateur. Si elle revient quelques temps vers les Marines et les Paysages du Bocage où serpentent des eaux miroitantes, très vite elle s'échappe vers les thèmes qui lui apportent des couleurs plus vives qui n'altèrent pas toutefois la sensibilité qui se dégage de son oeuvre.
    Ce sont d'abord des Marchés Normands puis des scènes de plage, de carnaval où la pêche à pieds dans la Baie du Mont-Saint-Michel qui apporteront vitalité et rayonnement.
    l'homme joue désormais un grand rôle dans son oeuvre devenue épurée mais toujours pleinement intimiste.


A partir de 92, elle retrouve la PROVENCE l'été et l'automne.
    Sa peinture s'enrichit dés lors de toiles de Camargue, de ports tels que MARTIGUES ou LA CIOTAT, de paysages de HAUTE PROVENCE tels que les aimait GIONO : villages aux façades ocres juchés parfois au dessus de rivières scintillantes, Ponts enjambant le passage calme et immémorial d'un cours d'eau, Porches ensoleillés sur leur façade et cachant une ombre fraîche sous leur voûte.
    Cette période met en valeur la lumière Provençale, la sérénité, et ce côté à la fois fort, éternel et magique des multiples facettes de la Provence.
    Ainsi s'il fallait aujourd'hui classer ou caractériser Marie-Claude TREHET nous dirions qu'il s'agit d'un peintre contemporain, témoin de son temps, inspiré par l'immense spectacle de la Nature, le mouvement et la lumière.


" Il s'agit d'un compositeur de Musique au service des Arts Plastiques"